Mark Knopfler à Paris, chaude ambiance !

Lundi 17 juin 2019. On entame la semaine folle des concerts de Mark Knopfler. Après l’excellent concert de Copenhague, Retour en France pour un stop à Paris. Encore un concert soldout. Photos, vidéos, setlist et un peu de blabla.

A peine la valise posée je reprends du service… direction l’AccorHotels Arena pour y retrouver mon nono ainsi que plus de 12 000 fans en places assises pour acclamer le retour tant attendu de Juke Ross🤣.
A la vue des spectateurs qui sortent de la salle le Juke nous a encore livré sa joke. On ne va pas revenir sur le choix de cette première partie car on est tous unanimes : Pourquoi ?! 🙂

Le concert était annoncé à 21h, il a débuté 15min plus tôt, même pas eu le temps de finir mon gros hug à mon Flying-Lolo-Chupachups🤗 et un chat-bite à CR7 Philippe (🇵🇹 forever). A peine eu le temps de saluer deux-trois potes et engloutir ma pinte (merci Arnaud pour ce breuvage) qu’il fallait déjà être en place pour notre star de ce soir.

Je ne vais pas faire trop de blabla car suffisamment de videos circulent sur Youtube et parler de la Tour Eiffel,de Notre-Dame de Paris 🔥, des bateaux mouches, etc… Tout le monde connait,
On va essayer d’aller à l’essentiel.

Mark Knopfler Paris : Le Concert

Pas mal de cafouillages au début, le son était assez inégal, Certains instruments n’avaient (semble-t-il) pas été branchés 🙂 !

Côté scène, Mark semble un peu raide et pas forcément à l’aise. dès Why Aye Man il fait signe à deux reprises à des spectateurs… heu… des connards de baisser leurs smartphones….
Vous savez, le genre de personnes qui se croient tout permis et se disent « j’aime bien filmer avec mon iphone XSmax, ça fait style suis un mec super important, y’a un rendu super moche mais je m’en fous, je fais chier tout le monde avec ça et au bureau ils diront WAOUUUU c’est super la qualité, t’as trop de chance et moi je serai la star de la journée. Et le soir, dans un bar éphémère de GroundControl, au soleil avec mon Spritz ou mon rosé pamplemousse, je ferai une belle photo de cet instant pris sur le vif et directement posté sur mon insta ».
Ben c’est exactement ce genre de gars qui m’a pourri le concert de Paris. J’espère qu’il se reconnaîtra.

Regardez le bel écran à gauche… bah c’est celui du gros CONNARD !

Bon allez je vais enfoncer encore un peu plus le clou :

J’ai eu deux champions du monde devant moi, le 1er au 7ème rang place 5, a passé son temps à filmer au smartphone et emmerdé tout le monde derrière, sans gêne le gars, au calme. Au bout d’un quart d’heure, il s’est fait remettre à sa place par un gusse du 8ème rang, place 6 qui lui restera notre champion toutes catégories confondues !
Le gars se permet d’interpeller son voisin d’en face car il le gêne quand il filme en revanche lui, ne se gêne pas pour EMMERDER toutes les rangées derrières. Ce fut un festival de je me trémousse à droite et à gauche et toutes les 30s je dis à mon pote « là il va jouer Sailing, là il va prendre le dobro, là t’as vu il a joué Your Latest Trick… » MAIS TA GUEULE GROS CON ! 🤬
Et évidemment c’est le même connard qui pendant un morceau va faire chier tout le monde pour aller pisser et va revenir en plein morceau suivant ! Ta mère t’as jamais appris la politesse et la bienséance, CONNARD ?! 🤬

Désolé, fallait que ça sorte.

Il a fallu que Mark se mette à table, heu…. s’assoit pour que le son s’améliore très nettement .
Sur Done With Bonaparte y’aurait pas comme une variante mélodique de Graeme et Tom ?

Lâchez les bœufs !

Mais que s’est-il passé ? A Postacards From Paraguay, tout a basculé…. Alors qu’on attendait le Running Of The Bulls pour Speedway At Nazareth, sur Postcards y’a eu une poussée en force d’un groupe rebelle (surement des communistes hostiles au régime en cours) pour prendre la barrière d’assaut.
La prise s’est passée dans la douleur, y’a eu pas mal de coups de coudes et autres noms d’oiseaux… comme « connards », un animal qui se reproduit très rapidement sur Paris…

A partir de ce moment le concert ne fut plus le même et là, ce fut du très bon !
Mark va tenir la pole position durant toute la deuxième partie. MAGISTRAL.

Le son est ROCK, plus « sale », plus attaquant. Le Kemper limitant la dynamique, MK a poussé le volume pour avoir plus de pêche… et ça marche. On est sur un revival 85-86.

Et le public ? Que dire ? Juste CHAUD BOUILLANT !
Sur Money For Nothing, toute la salle debout, les bras levés (merci pour les odeurs quand on est en dessous).
Sur Brothers In Arms, l’émotion gagne tout l’AccorHotels Arena, une nuit d’étoiles de lumières de smartphones et briquets, un très joli moment qui en est devenu presque intimiste.
Avant le dernier rappel Mark fait durer le plaisir et se musiciens profitent de ces moments d’applaudissements qui doivent rendre n’importe quel Homme HEUREUX.

On va enchaîner avec Lyon mercredi 19 juin alors, restez connectés 😉

Galerie photos Mark Knopfler
Paris, AccorHotels Arena, 17 juin 2019

Setlist Mark Knopfler
Paris, AccorHotels Arena, 17 juin 2019

  1. Why Aye Man
  2. Corned Beef City
  3. Sailing to Philadelphia
  4. Once Upon a Time in the West
  5. Romeo and Juliet
  6. My Bacon Roll
  7. Matchstick Man
  8. Done With Bonaparte
  9. Heart Full of Holes
  10. She’s Gone
  11. Your Latest Trick
  12. Postcards From Paraguay
  13. On Every Street
  14. Speedway at Nazareth
  15. Money for Nothing
  16. Brothers in Arms
  17. Going Home: Theme From Local Hero

Lineup Mark Knopfler
Paris, AccorHotels Arena, 17 juin 2019

  • Mark Knopfler : Guitare & voix
  • Guy Fletcher : Claviers, guitare, backing vocal
  • Richard Bennett : Guitare et mandoline
  • Jim Cox : Piano & accordéon
  • Graeme Blevins : Saxophone et autres instruments à vent
  • Tom Walsh : Trompette,
  • John McCusker : Violon, mandoline
  • Mike McGoldrick : Cornemuse et d’autres instruments bizarres
  • Glenn Worf : basse
  • Ian ‘Ianto’ Thomas : Batterie
  • Danny Cummings : Percussions

Pour aller plus loin :

Autres articles I-Was-There :

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

6 Comments

  1. Arthur FRANKLIN
    21 juin 2019
    Reply

    Bonjour Elian,
    Un grand merci pour tout ce travail et ces belles photos. C’est vraiment passionnant à lire.
    Merci également d’avance pour toutes les analyses pertinentes des concerts en Flac.

    Un grand bravo!

    PS : j’étais le voisin de gauche à Lyon, j’espère que je ne serai pas traité comme certains spectateurs de Paris dans le futur live-report!

    • Elian
      24 juin 2019
      Reply

      hihihihi
      Ce fut un plaisir Arthur 🙂
      Merci pour ta fidélité.

  2. Denis
    25 juin 2019
    Reply

    C’est réellement un très grand plaisir de lire tous tes comptes rendus. Merci beaucoup pour ton travail

    • Elian
      25 juin 2019
      Reply

      Merci Denis. C’est un plaisir de lire ce genre de commentaire, ça reboost 😉

  3. Pierre-Louis
    26 octobre 2019
    Reply

    Bonjour Elian
    D’abord merci pour ce blog, c’est top ! J’aimerai connaitre ton top 3 des concerts de MK 2019 à acheter stp. (pour info je suis allé à celui de Paris, en fait-il parti ? ^^)

    Merci de ta réponse,

    Pierre-Louis

    • Elian
      29 octobre 2019
      Reply

      Salut Pierre-Louis,
      Impossible à faire, les concerts étaient trop ressemblant et peu se détaches.
      Paris n’est pas dans le top 3, dans le top 10 peut-être…
      Tu peux prendre Bordeaux, Copenhagen, Anvers, Barcelone (pour la setlist, pas trop pour le son), Birmingham, les derniers concerts US, notamment Santa Barbara… peut être Lyon mais sans plus.
      Bref y’en a beaucoup…
      Ne prends surtout pas la clé « compile » qui est juste une arnaque car ce ne sont pas les meilleurs titres et ce ne sont pas les meilleures sons.
      Désolé de ne pas t’en dire plus mais cette tournée, chaque soir c’était un copier/coller de la veille 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image