Mark Knopfler à Copenhague, concert Royal !

Samedi 15 juin. Mark Knopfler et son groupe font escale en terre danoise. Le Royal Arena de Copengague sera le dernier concert avant Paris. Photo/vidéos/setlist et reporting complet. On vous raconte tout sur cette belle soirée.

Apres l’excellent concert de Rainbow à l’Olympiahalle de Munich, on enchaîne avec un long weekend à Copenhague.
Apres un beau vendredi ensoleillé, ce matin du 15 juin, le soleil n’est plus au rendez-vous. Malgré des températures printanières, la pluie s’invite chez les vikings. Une belle journée pour flâner dans les boutiques de déco ou se perdre dans les shops de Lakrids by Bûllow.

Copenhague, une ville où il fait bon vivre

Un weekend en amoureux (madame a fait le déplacement pour l’occasion) ne serait rien sans quelques restos hautement gastronomiques issus d’une cuisine raffinée, bio, souvent vegan mais toujours écologique et responsable.
Ce n’est pas pour rien si le Noma a été élu plusieurs fois meilleur restaurant du monde. Ici le bien-être est partout, dans les assiettes, dans les rues, sur les visages, EVERYWHERE.
Toute cette simplicité et facilité de vie est omniprésente dans la ville, à l’image de leur meuble : SIMPLICITE. On y est bien, on se sent bien,

Copenhague est aussi une ville TRES écologique, où l’on tend vers le zéro carbone.
La moitié des habitants se déplacent en vélo, par tout temps. Le vélo est roi et bien plus qu’à Amsterdam.
La junk food est un concept que les Köbenhavn boende (habitants de Copenhague) laissent volontiers aux américains. Même au meatpacking de la ville (grands abattoirs réhabilités en stands, temple de la junk food), la « mal bouffe » est un concept raffiné.
Tous respectent la terre et privilégient le local et les produits de saison à l’image des nombreuses grandes tables étoilées de la ville. A tester et à adopter.
Certes un peu cher mais l’expérience n’est pas que dans l’assiette.

Les habitants, tous polyglottes cultivent le bonheur au quotidien. Tous les jours, meme par -10°C, il n’est pas rare de voir des baigneurs dans le port à 9h du matin avant d’aller travailler… impensable à Paris !

Une salle Royale !

Le Royal Arena se trouve à 15min de métro du centre ville.
Cette salle de concert nouvellement construite (2017) peut accueillir 16 000 personnes (places assises). Sans écran de retransmission, autant vous dire qu’il vaut mieux être devant. Ca sera le cas ! Pour une fois pas trop mal =>3ème rang, à gauche.
La salle bénéficie de milliers de casiers gratuits pour y laisser nos affaires en consigne. Bonne initiative, ce qui évite la queue après chaque concert.

En revanche côté sonorisation c’est pas la joie. Les fans du Royal Albert Hall de Londres devraient y trouver leur bonheur niveau écho 😃. Pour les autres, il ne faudra pas trop être sur les côtés ou trop loin car la réverbération du son y est horrible.

Nous retrouvons dans la fosse Alex et son frère Daniel qui venaient d’enchaîner les concerts de Suède, Norvège et Danemark !
Un peu fatigués nos espagnols mais on a su leur redonner le sourire… et sans chat-bite ! 😻

21h. Paul Crockford plus en forme que jamais nous annonce Mark Knooooopfler !
Le son n’est pas the best one mais fera l’affaire, la proximité avec l’artiste nous pardonnera le son un peu en dessous de Birmingham et bien sûr l’indétrônable Bordeaux.
Mark a un peu de mal ce soir, je le sens très mou, pas vraiment fatigué mais au ralenti. Et là, me vient en mémoire cet article fin des années 90 me rappelant son surnom : le droopy du rock 🐶. Pas très élogieux mais assez raccord ce soir.

Niveau prestation, notre guitar hero de Tex Avery est plutôt en forme. Pas trop de fausses notes et tout est bien en place.
Ses acolytes s’en sortent très bien aussi et Tom Walsh qui glisse assez facilement sur les gammes… d’à côté, là est plutôt bien en place. Graeme Blevins est imperturbable.
Ma femme me glisse discrètement après Sailing To Philadelphia (très bonne prestation au passage) : « il n’aurait pas un balai dans le cul ?! » Forcé d’acquiescer de la tête ! 🧹

Sur Romeo & Juliet, on a presque eu le fameux Finger of death sur Romeo and Juliet, il était à deux doigts (of death)… le ptit malin à droite au 2ème rang a eu chaud mais El Jefe n’a pas sévi cette fois. Quel galant homme !

Ca rigole aussi sur scène…

Mark Knopfler – Copenhague, Royal Arena, 15 juin 2019

En plein devant les micros de Mike McGoldrick et John McCusker on se régale de leur complicité. Ils se cherchent les deux loulous, si bien que pendant la lonnnngue présentation des musiciens avant Done With Bonaparte, Mark s’est un peu lâché sur tous et spécialement sur notre écossais violoniste en s’arrêtant sur ses aptitudes à s’enfiler des Guiness. La tête de John à ce moment, surpris par cette casserole de Mark. Grosse poilade dans le public… et sur scène.
Autre trublion, notre Danny, qui n’en manque pas une ! Ma femme à son sujet (très bavarde ce soir !) « il est rigolo celui-là » Que dire de plus ? ;).

Danny Cummings aime bien caresser ses fûts

Même si la setlist semble quelque peu figée avec l’abandon de Telegraph Road depuis l’Espagne et Nobody Does That depuis Bordeaux, on rêve qu’il puisse remettre Sivertown Blues car ce soir c’est encore passé à la trappe :(.

A l’approche de Speedway At Nazareth, je repère quelques furieux prêts à bondir pour le célèbre Run Of The Bulls… évidemment j’avais briefé ma femme qui avait mis au placard ses talons pour de bonnes baskets VGTL (eco responables… on est à Copenhague quand même ! 👟) et n’attendait plus que mon GO pour bondir sur la barrière telle une lionne sur sa proie.
Dès la montée de Speedway ce ne fut pas la lionne mais un petit chaton tout mignon qui d’un pas de loup se mit en position bien accoudée à la barrière de sécurité, Tranquille au KLM comme disent les d’jeunes. Et maintenant, place au spectacle :

Entre Speedway At Nazareth et Money For Nothing, un charmant autochtone de la sécurité nous rappelle les gestes d’usages :
-schrøden bensen 🤳
-hvitden van 📸
-dømën hvadlen 💥
… ou un truc dans le genre.

En gros, pas de souci pour rester à nos places devant mais ne pas filmer au niveau de la tête et pas de flash, ça gêne Mark et il n’aime pas ça (et le fait savoir).
Les Danois ont bien respecté les consignes.

Très bon concert ce soir dans une salle réceptive. A mettre dans le top 5 des bonnes prestations.

On retrouve Alex et Daniel pour une bière et du palomitas…. on refait le monde et il est déjà temps de rejoindre notre appartement dans le centre.

Un bref passage au merchandising et une petite photo sympatique de nos serveurs/serveuses de la soirée….

Prochaine review : Concert du lundi 17 juin à l’Accorhotels Arena de Paris.
Restez connectés !

Galerie photos Mark Knopfler
Copenhague, Royal Arena, 15 juin 2019

« 2 de 2 »

Setlist Mark Knopfler
Copenhague, Royal Arena, 15 juin 2019

  1. Why Aye Man
  2. Corned Beef City
  3. Sailing to Philadelphia
  4. Once Upon a Time in the West
  5. Romeo and Juliet
  6. My Bacon Roll
  7. Matchstick Man
  8. Done With Bonaparte
  9. Heart Full of Holes
  10. She’s Gone
  11. Your Latest Trick
  12. Postcards From Paraguay
  13. On Every Street
  14. Speedway at Nazareth
  15. Money for Nothing
  16. Brothers in Arms
  17. Going Home: Theme From Local Hero

Lineup Mark Knopfler
Copenhague, Royal Arena, 15 juin 2019

  • Mark Knopfler : Guitare & voix
  • Guy Fletcher : Claviers, guitare, backing vocal
  • Richard Bennett : Guitare et mandoline
  • Jim Cox : Piano & accordéon
  • Graeme Blevins : Saxophone et autres instruments à vent
  • Tom Walsh : Trompette,
  • John McCusker : Violon, mandoline
  • Mike McGoldrick : Cornemuse et d’autres instruments bizarres
  • Glenn Worf : basse
  • Ian ‘Ianto’ Thomas : Batterie
  • Danny Cummings : Percussions

Pour aller plus loin :

Autres articles I-Was-There :

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

4 Comments

  1. Bertrand Zidler
    17 juillet 2019
    Reply

    J’aime bien votre blog que je viens de decouvrir. Je suis impressionne par le nombre de concerts de ce tour ou vous etes present. Je ne suis alle qu’au 2eme du RAH qui etait bon. Et la remarque de votre femme concernant Graeme est amusante. Je pense que sa concentration peut passer pour de la rigidite. Mais je peux vous affirmer qu’il est cool et relax en dehors des concerts.

    • Elian
      18 juillet 2019
      Reply

      Merci Bertrand.
      D’autres articles du « Down The Road Wherever Tour » vont arriver… et j’espère que Graeme sera moins coincé 😉

  2. 30 juillet 2019
    Reply

    Superbe résumé de ce concert Elian mais aussi de magnifiques photos et vidéos 😉
    On attend avec impatience les Lives reports de St Julien et bien sur celui des Nîmes.
    Merci encore pour ton énorme travail.
    Stéphane

    • Elian
      30 juillet 2019
      Reply

      Merci Stéphane, ça fait plaisir.
      On va essayer de ne pas trop tarder pour les prochains Live report 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image