Ritchie Blackmore’s Rainbow : Long Live Rock N’ Roll Munich

🌈Mercredi 12 juin 2019. Ritchie Blackmore a rappelé ses petits copains pour une série de 4 concerts événements. I-Was-There a fait le déplacement à Munich. On vous dit tout !

Retour en arrière…. nous sommes le 26 avril 2019, contre toute attente, Ritchie nous a sorti une version remise au goût du jour de Black Sheep of the Familiy suivit de 3 semaines plus tard de The Storm. Tout le monde s’attendait à un nouveau CD « Rock » de Rainbow (le dernier album date de 1995 !). Mais c’est mal connaître notre Black Knight qui a juste déclaré ne pu vouloir faire d’album rock (avec ou sans Rainbow). et pour couronner le tout, un CD 4 titres sortira début juin et sera vendu uniquement sur le merchandising de chaque concert. Est-ce suffisant pour aller voir pour la 4ème fois en 4 ans Rainbow ? Non mais c’est une raison supplémentaire :-).

Cette année, pas de concert en Angleterre, pas de concert chez les soviets.
Étrangement, ça sera pays nordiques, Allemagne et … Espagne ! Une première !
J’aurai bien voulu faire cette dernière date hispanique car le festival en plein air à Malaga avec vue sur la mer m’avait l’air des plus sympathiques (et au vue de la programmation : Scorpions, UFO, Europe..). Mais, gros dilemme, un concert de Mark Knopfler nous attend à Copenhague !

Mini tournée mais maxi plaisir :

06.06.2019 – Rock Fest – Hyvinkää – Finland  
08.06.2019 – Sweden Rock Festival – Norje (Sölvesborg), Sweden
12.06.2019 – Olympiahalle – Munich, Germany
15.06.2019 – Rock The Coast – Malaga, Spain   

Je ne me fais plus trop d’idée sur la setlist vu l’état de santé physique de notre guitar hero, Depuis la renaissance de Rainbow, l’état physique de notre plus grand créateur de riff ne cesse de décroître. Et ces 4 dates me semblent bien être les dernières.

Côté marketing, ça semble également s’essouffler. En 2016 nous avions eu droit à une somptueuse captation au Monsters Of Rock avec sortie DVD/Bluray, coffret, CD, Tshirt, éditions limitées en vinyles, etc…
En 2017; un CD à peine mixé de Birmingham et des bonus à faire sourire.
En 2018, RIEN.
Donc on imagine que 2019 sera du même acabit.
De plus, comme je suis curieux, j’ai regardé les prestations de ses 2 premiers concerts au Rock Fest et Sweden Rock Festival…. aie aie aie ça s’annonce pas très bien, setlist au rabais, performance très en dessous des années précédentes….

Mais je devais faire le déplacement, ça sera peut-être la dernière fois où je pourrai applaudir mon idole de jeunesse.

Un concert de Rainbow c’est toujours un moment magique, ça se vit LIVE. Avec ce son si typique qui a fait la popularité de Ritchie Blackmore pour l’ inscrire au panthéon du rock pour l’éternité. C’est la marque des plus grands, une note et vous savez qui joue !

Joie et bonne humeur sont au programme !

Spécial guest à Munich : TOKYO !
Non, pas TOKIO HOTEL...
Le peu que j’ai entendu, ça m’a laissé de marbre. Je pense que je serai plutôt en train de manger un Bretzel ou une bière, ou les deux !

Munich, 42 ans après

Munich c’est une première ! Ce voyage n’est pas anodin. L’Olypiahalle n’est pas que la salle qui a accueillit les jeux olympiques de 1972 à Munich mais elle est connue des fans de Rock pour avoir été immortalisée par Rainbow en 1977 avec un mythique concert emmené par la paire Ronnie James Dio – Ritchie Blackmore.
42 ans après, Les prénoms sont les mêmes =>Ronnie Romero – Ritchie Blackmore. Mais qu’en sera-t-il ce soir ?

L’Olympiahalle se trouve dans le parc olympique de Munich. C’est grand, propre, on s’y promène en toute sécurité (même en pleine nuit). On est loin du parc de la Villette de Paris où la journée c’est du Djembé mal joué et le soir un coupe gorge, faites votre choix !
Je flâne, je me balade dans les allées de ce beau parc bavarois, en cette douce après midi de juin, il fait bon vivre à Munich.

A 19h, les rockeurs se sont donné rendez-vous. Une clientèle beaucoup plus jeune qu’au Velodrom de Berlin l’an dernier. Mais la même envie pour boire des bières.
L’allemand n’est jamais bourré ?! Mais comment fait-il pour en boire autant ?
A mon tours, ça sera pinte de bière+Bretzel XXL avec vu sur le lac.

Bière+Bretzel : Combo gagnant

20H15, je rentre dans la salle, un petit stop au merchandising pour LE Tshirt de la tournée 2019 et LE fameux CD introuvable uniquement dispo sur les concerts (apparemment 500ex uniquement). A noter que Ritchie en a fait signé quelques-uns…. ils sont partis en quelques minutes (40€/CD).

La salle est assez unique en son genre, salle fermée mais laisse entrer la lumière du jour. Le soleil la pénètre d’est en ouest.

Je prends ma place pendant que le rock FM sans aucun intérêt de TOKYO finisse son show. Et j’attends…
A noter : L’acoustique est dégueulasse !

Un Olympihalle en configuration réduite pour l’occasion

21h10. C’est parti ! Comme d’habitude, les musiques de Land Of Hope And Glory puis Over The Rainbow retentissent en bandes sons. Les artistes entrent en scène et c’est Spotlight Kid qui démarre.
Le son n’a rien à voir avec la première partie… CA CLAQUE GRAVE !

Pas de caméra pro ce soir. On n’aura pas la chance d’avoir un enregistrement vidéo officiel de ce concert, on va donc faire avec les bootleggers ;-).

autre chose et là c’est beaucoup plus gênant, je ne vois pas (ou très rarement) Ritchie Blackmore, les choristes et le batteur.
Je vous fais un dessin :

On joue à cache-cache Ritchie ?

Ritchie a du prendre des vitamines, son jeu n’est plus le même que les enregistrements du Sweden Rock Festival 4 jours auparavant.

Le public est très chaleureux. C’est un public de connaisseurs, ça change tout. Mais il y a autre chose, surement l’ombre de DIO qui plane au dessus de cette salle.
Son héritier Ronnie Romero démarre très fort et ça va aller crescendo…. Tous les morceaux me foutent les poils. On est ce soir sur un putain de bon concert. Même les plus « radio » me font kiffer ma race (I Surrender, Since You Been Gone...).

Tout les indicateurs sont au vert et Ritchie n’a jamais été aussi bon (sur les 5 dernières années… o ne va pas s’emballer quand même), il a le modjo, rien ne peut l’arrêter 🔥.

Tant qu’on y est, Bob Nouveau s’essaye même au chant/Slam sur Man On The Silver Mountain/ Woman From Tokyo… ca dure des lustres, Ronnie en joue avec le public. Très bonne ambiance, on croirait voir une colo qui s’éclate.

Le moment où tout a basculé

Le tournant du concert a été Stargazer. Ronnie Romero a livré une prestation juste AMAZING.
Ritchie Blackmore n’en est pas revenu lui-même et a tenu à la féliciter directement sur scène.

Ronnie Romero juste magistral sur Stargazer

Après ce genre de performance, on peut lâcher les chevaux. Rien n’est plus pareil et on découvre un nouveau Ritchie : Un Ritchie Blackmore Souriant !

Ca lui arrive de glisser un ou deux sourires par soir mais de là à faire des blagues, à en jouer avec Bob et Ronnie+ faire des aller/retour pour donner des bières au public, des CD ou Tshirt : JAMAIS j’ai vu autant d’attention.

A la tienne mon brave !

Il est tellement en forme qu’il va nous gratifier d’un titre qu’il n’aurait pas dû jouer Carry On… Jon.
Titre hommage à Jon Lord disparu en 2012.
Ronnie aller enchaîné sur Smoke On The Water mais Ritchie, dans son élan a préféré se mettre en danger avec ce titre qu’il joue d’ordinaire à la guitare classique mais là, il est resté sur l’électrique.

Tous les grands classiques de Rainbow et Deep Purple y sont passés :
Et on finit comme très souvent par un très bon Smoke On The Water qui pour moi veillit mal avec le temps. Mais les deux frontmen Ronnie et Ritchie savent bien nous le vendre.

Je ne vais pas rentrer dans les détails titre par titre, regardez les vidéos et vous comprendrez.

Conclusion sur le concert :

Qui veut des CD, de T-shirts ? Grande braderie !

On pourrait résumer en disant :

Waouw ! Ça c’est du concert !

L’ombre de Ronnie James Dio a plané durant 2h sur cet Olympiahalle. Décidément, cette salle réussie bien aux concerts haut en couleurs 🌈.

Même les choristes Candice et Christina s’y sont donné à coeur joie :

https://www.instagram.com/p/BypUEeujBGT/?utm_source=ig_web_button_share_sheet

Rendez-vous l’année prochaine pour une 5ème tournée de Rainbow ? Rien n’est moins sûr….

Galerie Photos Ritchie Blackmore’s Rainbow
Munich, Olympihalle, 12 juin 2019

Setlist Ritchie Blackmore’s Rainbow
Munich, Olympihalle, 12 juin 2019

  1. Spotlight Kid
  2. I Surrender
  3. Mistreated
  4. Since You Been Gone
  5. Man on the Silver Mountain
  6. Perfect Strangers
  7. Black Night
  8. Difficult to Cure
  9. All Night Long
  10. Stargazer
  11. Long Live Rock ‘n’ Roll
  12. Carry On… Jon
  13. Burn
  14. Smoke on the Water

Lineup Ritchie Blackmore’s Rainbow
Munich, Olympihalle, 12 juin 2019

  • Ritchie Blackmore – guitare 
  • Jens Johansson – claviers 
  • David Keith – batterie 
  • Bob Nouveau – basse
  • Ronnie Romero – chant 
  • Candice Night – choeurs
  • Christina Skleros – choeurs

Pour aller plus loin :

Derniers articles sur I-Was-There :

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

2 Comments

  1. 27 juin 2019
    Reply

    Nous y étions (quasiment à la barrière, au centre) …. Stargazer : juste ÉNORME…. Ritchie nous a ressorti des techniques qu’il n’avait plus utilisées depuis longtemps (dixit mon guitariste de fils)

    • Elian
      27 juin 2019
      Reply

      Je partage à 100% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image