Mark Knopfler à Londres, avec et sans guest

Mardi 21 mai 2019, Royal Albert Hall de Londres. Mark Knopfler et son groupe s’y arrêtent pour 2 soirs. Les deux concerts complets annoncent depuis plusieurs mois des invités de marques. Petit live report pour tout savoir sur cette première soirée londonnienne.

Il y a toujours de bonnes raison pour aller voir Mark Knopfler au Royal Albert Hall :

  • Il joue à domicile.
  • Il y a toujours quelque chose de plus au RAH.
  • Le Royal Albert Hall est un lieu mythique, incontournable pour tout artiste de passage en Angleterre.
  • Peut-être sa dernière fois dans cette salle.
  • Des « guests » sont annoncés.
  • La salle s’est équipée d’un nouveau système audio.
  • Londres au printemps c’est magnifique.
  • On croise toujours quelqu’un de connu au RAH.
  • J’ai une Oyster card avec 10£ de crédit dessus.
  • Il me restait encore des congés payés à poser avant fin mai.

A Londres, si Mark y joue à domicile, c’est un peu aussi notre cas. Combien de non anglophones étaient présents ? 1/3 ? La moitié de la salle ?

Les fans du monde entier ont fait le déplacement, Australiens, Américains, Canadiens, Espagnols, italiens et bien sûr Français.

Ces derniers n’étaient pas en reste, avec plus de 5 000 personnes (encore soldout), on retrouve toujours les mêmes têtes… souvent des connaissances, des fois des potes, certains des amis proches mais toujours une passion commune : La musique de Mark Knopfler.
Et cela, depuis maintenant 27 ans de concerts (en ce qui me concerne).
On referme la parenthèse nostalgie :-).

Le veille, la famille IWT accueillait en son sein parisien les deux Perpignanais David et Michel. Montés à la capitale spécialement pour l’occasion du 1er concert du Maestro.
L’occasion était trop belle pour ne pas fêter cela comme il se doit. Ca sera dîner italien et essayages de guitares arrosés au Diplomatico ! Au moins, ce soir des guitares auront été jouées et de très belles manières. Bravo David, tu fais sonner les Martin comme personne !

Par une belle après-midi de printemps…

Incontournable English breakfast

Bus, Eurostar…. et on retrouve encore 3 autres guys (Elie & friends) aux alentours de St Pancrass pour un English breakfast d’hippsters.
Puis balade digestive dans le centre londonien et direction l’hôtel et Hyde Park pour un grand bol d’air.

David et Michel en mode grosses feignasses

Quel temps !
Qui a dit qu’il pleuvait à Londres ? Un temps à flâner dans la ville, dans les parcs… et un temps parfait pour soigner les rhumatismes. Je ne vise personne mais notre maître de cérémonie de ce soir n’y sera s’en doute pas insensible. Autant vous dire que ce soir notre Marko n’aura pas le droit à l’erreur, on ne lui pardonnera pas, ou un peu quand même :-).

Pas le temps de trop se reposer, y’a un Fish and Chips/Bière(s) qui nous attend !
On rejoint le Mr et Mme Local-hero.org. Quelles retrouvailles ! Après plusieurs (trop) longues années sans nous voir….
Le couple « Local-hero » en la personne de David & Yolande, c’est un peu les Marité et Gilbert Carpentier des années 70 ou les Cathy et David Guetta des années 90-2000 !
Pari gagné, je devais glisser Cathy et David Guetta dans une review sur Mark Knopfler. Vous avez un autre challenge à me donner ? N’hésitez pas, les commentaires sont fait pour ça…

Quel plaisir de discuter avec vous (je parle bien entendu de David et Yolande :-))… et comme toujours, un moment bien trop court.

Mark Knopfler is everywhere !

On ne peut pas rater que Mark Knofpler joue ce soir au Royal Albert Hall, les affiches (géantes!) sont partout ! Un peu comme les guitares de Mark Knopfler sur scène (« Guitars are everywhere » plaisante-t-il tous les soirs).

Le Royal Albert Hall c’est aussi la salle où l’ont croise le plus de stars au mètre carré. et je ne vous parle pas des « fans » Kamel, Vincent, Marc ou autre Denis, mais bien des pointures internationales comme le sex « plus trop » bomb Tom Jones :-).

Comme pour les concerts français, on va avoir la joie et le bonheur d’avoir Juke Ross pour en première partie les 2 soirs.
Raison de plus d’aller faire un tour au Heineken Bar au sous sol du Royal Albert Hall et de se prendre une pinte ! Au passage, merci Sophie pour cette ALE ambrée ;-).

20h30. dans la fosse, 12ème rang. C’est parti !

Croyant être à une place de choix, mon excitation fut de courte durée… Merci les deux connards de devant qui n’ont pas arrêtés de faire chier leurs voisins d’à côté et de derrière durant TOUT le concert. Et comme c’est mon blog et que je dis ce que que veux, je vais pouvoir y aller comme un ptit fou sur ces deux triso au QI d’une huître séchée.

Les connards du mardi

Je veux bien qu’on s’agite, qu’on puisse être en trance devant un Mark Knopfler qui l’est beaucoup moins. mais là, de se lever toutes les 20min pour aller pisser sans attendre la fin du morceau) et faire chier toute une rangée et celles de derrière+revenir sans même attendre (évidemment) la fin du morceau et refaire chier tout le monde…

A ceci vous rajoutez les grands gestes inutiles, de ne pas arrêter de bouger la tête, de se faire des bisous, des accolades (c’était le père et son fils… à moins que c’était un couple), de se prendre en selfie, de demander à ceux d’à côté de les prendre en photos, de se retourner, de regarder en l’air avec bien entendu des airs de demeurés décérébrés.

Mark Knopfler, bouche en cul de poule pour Why Aye Man
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Ca fait du bien ! Ca va beaucoup mieux… Revenons au concert…..
Le son est très différent des autres concerts. pas meilleur mais différent. si je compte bien, ça doit faire le 6ème concert auquel j’assiste et le plus mauvais son d’ensemble (de l’écho, de la reverb) mais… surement le meilleur avec ce son de guitare enfin retrouvé.

Ce fameux son puissant et dynamique, organique et chaleureux qui nous avait manqué depuis 1 mois. Même à Bordeaux, là où nous avions eu le meilleur rendu sonore, nous n’avions pas eu un son de guitare avec de relief et de la profondeur.

Ca fait plaisir d’avoir enfin ce retour. Ils ont dû se bouger un peu les doigts du cul pour modifier quelques paramètres sur le Kemper. Comme quoi des fois, gueuler ça a du bon !

Faut dire que depuis le début de la tournée les spéculations allaient bon train sur les amplis (non)employés. Le masque est officiellement tombé quand sur son blog, Guy Flechter a révélé le partenariat entre MK et Kemper. Ceci expliquait cela… D’un autre côté on le savait depuis le 1er soir car Kemper est mentionné sur le Programme Tour comme partenaire.

Ce jeudi 30 mai à Birmingham nous pourrons voir si ce son restera aussi puisant qu’au RAH.

Enchaînements de problèmes techniques

Mark Knopfler amusé par ce jeune quadra qui le prend en photo
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Standing ovation de la salle toute entière à l’entrée des artistes sur scène. C’est assez rare au RAH pour être signalé.

il faut dire que ce soir, les plus fidèles fans du monde entier on fait le déplacement. Cette tournée étant la dernière, l’enjeu est de taille.
Chacun veut prendre un petit morceau de Mark rien qu’à lui pour une dernière fois.

Le public est chaud ! Pas aussi chaud qu’en Espagne mais y’a quelque chose de spéciale ce soir… Le band est tout sourire, on sent une joie d’être sur scène.

Sur Why Aye Man, on sent un Mark un peu engourdit, les doigts ne suivent pas ses intentions, et le constat est sans appel : Grosse livraison de pains !
Des approximations qui seront effacées sur les derniers morceaux (mais il faudra attendre au moins une bonne moitié de setlist pour voir un Mark Knopfler plus à l’aise).

Le souci majeur de ce soir est la balance. Sur la table de mixage ils font n’importe quoi !!!!
Nous avons eu droit à plusieurs micros coupures de son. Je pense que MK ne les a pas vraiment toutes entendu, ses retours devaient bien fonctionner. En revanche, les autres musiciens se regardaient bizarrement…. Je me souviens avoir échangé à plusieurs reprises des regards étonnés à Vincent (au 1er rang des Stalls) qui était direct dans dans mon champ de vision.
Regards pouvant traduire la pensée suivante :

Mais WTF, qu’est ce que c’est que cette merde ?!

Elian Poupard, Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Sur l’intro de Done With Bonaparte, notre « ami mate » Richard Bennett était juste inaudible. Il a tellement était perturbé qu’il en a raté un accord… son regard et son « sorry » à Mark résument tout.
Dany aussi a été très perturbé, se tournant vers Ianto avec un regard interloqué voulant dire « y’a pas comme un souci là ?…. tu me fais un bisou Ianto ? ». Quoi j’en ai rajouté ? noooon !

Très vite on oublie ces petits couacs, quand la musique est bonne (bonne, bonne, bonne), quand la musique sonne (sonne, sonne, sonne), quand elle ne triche pas, quand elle guide mes pas, y’a rien d’autres à faire que de se laisser transporter.

John McCusker, pas de pipo pour un sou !
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Silverstown Blues a été remis à la setlist (titre joué un soir sur deux dernièrement), fort à parier que demain ce titre sortira de la setlist au profit de On Every Street (Gros Spoiler sur le Live report du deuxième soir…. accessible dans les prochains jours).

Au fait en parlant de Spoiler, Daenerys est morte, tué par Jon Snow. Drogon a brûlé le trône de fer et Bran est devenu roi des Sept Couronnes.
Je sais ça n’a rien à voir, je sais, je suis cruel, sans coeur….
Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Réponse ici

Revenons à Silvertown Blues…..
Quelle chanson ! Ce soir, peut-être la meilleure version de ce début de tournée. Un public chaleureux et respectueux (sauf les deux gros connards devant moi, mais je ne vais pas revenir là dessus), une guitare puissante et bien maîtrisée, des musiciens réceptifs et complices.

Où sont les guests ?

La question que tout le monde attend…. alors, les invités annoncés où sont -ils ?

il y deux réponses possibles :

  1. DTC.
  2. Il n’y en a pas.

Je vous laisse faire le choix….
Vous avez 5min…

5 minutes later…..

C’est bon ?
En effet, les « guests » annoncés sur les affiches et l’ensemble des promos depuis maintenant plusieurs mois se sont envolés comme si de rien était.

Quelle en est la raison ?
Plusieurs propositions :

  1. Guests et surement le nom d’un des roadies de ce soir qui nous gratifie de sa présence.
  2. Le marketing a fait (encore) une boulette mais trop tard pour la rattraper, les kits médias étaient déjà imprimés.
  3. Les guests sont les invités VIP invités en loges.
  4. Les guests c’est nous !

Réponse : La réponse 4 bien évidemment !
« We are the guests, we are the guests of swing »

Bizarrement cette blague passait mieux à l’oral… pas grave je la laisse quand même, j’avais promis de faire plus de 1000 mots… faut que je m’y tienne.

Quelle Tromperie ! Quelle escroquerie !
Que dire de plus ? Et encore, on s’en doutait tous vu toutes les bourdes du staff et du marketing depuis l’annonce de cette tournée, on n’était plus à ça près.

Heureusement que le concert valait le coup, sinon on aurait était bien emmerdé !

Un « old guy » encore vaillant

Mark Knopfler – Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Ce soir, pas de discours trop alarmiste sur sa fin de carrière, pas d’adieu au RAH.
Juste une mise en retraite prochaine mais toujours une envie de faire des chansons, des disques…
L’émotion des premières dates où l’on sentait le poids de chaque mot est moins pesant ce soir. Ouf, pas de pleurnicherie pour moi, ‘suis un bonhomme Moi, je ne chiale pas !

Mark aurait-il voulu mettre un peu d’eau dans son vin ? Sa retraite anticipée pourrait-être reculée de quelques années ?
Quand on voit que cette tournée de plus de 85 dates est quasiment soldout avec des prix de billets à plus de 300€ pour certaines salles (Madison Square Garden par exemple). çà serait vraiment dommage de ne pas tirer encore un peu plus, sachant que derrière les musiciens peuvent faire le job et le font bien.
Mark, tel Buddy Guy pourrait nous gratifier de quelques concerts où il s’appuierait sur ses musiciens pour délivrer les mélodies, lui, n’aurait qu’à raconter des anecdotes et ponctuer les chansons par quelques notes deci, delà…

Complicité et bonheur retrouvés

Dany Cummings – C’est pas le sourire d’un homme heureux çà ? L’effet « Barre de fer » surement
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Sur scène, la complicité entre les musiciens est palpable.
On observe des sourires, des rires. Derrière le chef d’orchestre Mark Knopfler s’organise une micro société. Le plus flagrant est le jeu entre Ianto et Dany, les deux tambourine men s’en donnent à cœur joie. Ils se renvoient la pareille.
Sur Brothers in Arms, le couple Ianto & Dany s’échange les paroles, les sourires… Ca dénote avec cette chanson qui ne donne pas trop envie de se prendre les petits doigts et de danser l’An-dro… à Lambé ou ailleurs avec Matmatah.

Mark Knopfler – Brothers in Arms
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

The run of the bulls !

Intro de Money For Nothing… enfin si vous arrivez à voir quelque chose
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Dans une ville de traditions, on ne pouvait passer à côté de LA tradition N°1 de toute tournée de Mark Knopfler : Le run of the bulls !

On le traduit littéralement par la course des taureaux.

Dans les fêtes de Bayonne on sait ce que c’est, mais dans un concert de Mark Knopfler ?

Il s’agit du premier arrivé, premier servi !

Je m’explique :
Avant les rappels (au moment de Speedway at Nazareth), les plus rapides présents en fosse se ruent devant la scène pour s’accrocher aux barrières de sécurité et s’approcher au plus près de Mark. Au diable la sécurité, le service d’ordre… quand vous avez une marée humaine de sexagénaires courant comme des voleurs de prothèses dentaires, faut mieux s’écarter !
Au Royal Albert Hall, l’intérêt est d’autant plus fort car vous êtes littéralement aux pieds de l’artiste. Pas de barrière de sécurité, vous pouvez lécher les mocassins à glands de MK !
Une fosse à ses pieds, jouissif, non ?

Evidemment, pour avoir ces places de choix, c’est la guerre !
A ce petit jeu là, certains sont number one ! Vincent ou Arnaud en ont fait un sport national, une discipline de tous les instants. A chaque fois, ce sont eux les éclaireurs, les lanceurs d’alertes…. et les autres suivent

Vincent étant dans les gradins, Arnaud étant puni par Madame et privé de RAH, ce soir, les pygmalions du Running bulls ont cédé leurs places le temps d’une soirée.

Mark Knopfler – Going Home
Londres, Royal Albert Hall, 21 mai 2019

Minimum syndical ce soir. On s’attendait à des guests mais en contre partie nous avons eu un concert avec pas mal de couacs, un son d’ensemble moyen (mais le son de la guitare de Mark retrouvé), voir passable mais un concert qui restera gravé car tous les concerts au RAH ont quelques choses de magiques.

Déception ultime, le management de Mark Knopfler pour cette fois n’éditera pas de clé USB avec le concert en FLAC ou MP3 des deux concerts au RAH.
On restera donc uniquement sur quelques vidéos sur Youtube avec un rendu très aléatoire.

Après le concert, on tente la soirée VIP au Heineken Bar…. pas moyen de rentrer sans le pass.
Dommage, les petits fous avaient l’air sympa.

La soirée se finira à rechercher un bar (qu’on ne trouva pas)…
Les cuisines d’un YMCA avec Corinne, Kamel, Denis et Marc ont bien fait l’affaire pour s’échanger quelques souvenirs de cette soirée…

Demain, 2ème soir au RAH, surement les mêmes guests 🙂
On s’en reparle très rapidement….

Galerie photos Mark Knopfler
Londres, Royal albert Hall, 21 mai 2019

Setlist Mark Knopfler
Londres, Royal albert Hall, 21 mai 2019

  1. Why Aye Man
  2. Corned Beef City
  3. Sailing to Philadelphia
  4. Once Upon a Time in the West
  5. Romeo and Juliet
  6. My Bacon Roll
  7. Matchstick Man
  8. Done With Bonaparte
  9. Heart Full of Holes
  10. She’s Gone
  11. Your Latest Trick
  12. Postcards From Paraguay
  13. Silvertown Blues
  14. Speedway at Nazareth
  15. Money for Nothing
  16. Brothers in Arms
  17. Going Home: Theme From Local Hero

Lineup Mark Knopfler
Londres, Royal albert Hall, 21 mai 2019

  • Mark Knopfler : Guitare & voix
  • Guy Fletcher : Claviers, guitare, backing vocal
  • Richard Bennett : Guitare et mandoline
  • Jim Cox : Piano & accordéon
  • Graeme Blevins : Saxophone et autres instruments à vent
  • Tom Walsh : Trompette,
  • John McCusker : Violon, mandoline
  • Mike McGoldrick : Cornemuse et d’autres instruments bizarres
  • Glenn Worf : basse
  • Ian ‘Ianto’ Thomas : Batterie
  • Danny Cummings : Percussions

Tout le monde en parle :

Autres articles I-Was-There :

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

5 Comments

  1. Marithé
    27 mai 2019
    Reply

    Que du bonheur que du plaisir et ***mille MerKi*** Elian de me (nous) permettre de revivre un tel moment !!!
    Je suis émue au larmes de ton parage avec notre grand, que dis-je magnifique
    Mark Knopfler <3 <3 <3

  2. David Cantier
    28 mai 2019
    Reply

    Quelques jours de repos pour redescendre du nuage et redécouvrir le déroulé de ce super séjour !! Merci de m’avoir permis de jouer ces petites merveilles à 6 cordes non loin d’un square de Montmartre 😉 et agrémenté d’un délicieux rhum ! Car entre les photos, vidéos et ton article sur ces 3 jours, que de bons souvenirs … et se retrouver face à 2 légendes MK & le RAH !! Soirée et Concert fantastique ! Bonne fin de tournée avec MK et son Band, des becs du Sud, see you …

    • Elian
      29 mai 2019
      Reply

      Plaisir partagé 😉

  3. 2 juillet 2019
    Reply

    C’était un plaisir de te revoir après ces trop longues années 🙂
    Pour nous le périple pour arriver à Londres a été épique, obligés de faire escale par Barcelone en partant de Nantes, assez fatiguant en fait.
    Londres sous le soleil ça change tout.
    C’était vraiment chouette de découvrir la setlist 2019 dans une si belle salle. Ca faisait longtemps que nous n’étions pas revenus au RAH (je dirais 2008).
    Un Mark un peu tendu, des musiciens au top derrière lui.
    Des rencontres avec de nouvelles têtes, bref c’était bien sympa !
    On se revoit à Nîmes 🙂

    PS: je garderai plutôt Gilbert Carpentier que David Guetta hein 😉

    • Elian
      3 juillet 2019
      Reply

      hihihiihi
      Plaisir partagé David !
      Bises à toute la famille et on se voit à Nîmes ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image